Imprimer

Le grand nettoyage de printemps

Écrit par Gérard Piquemal.

Balayer l'encrassement hivernalSoumis aux rigueurs de l'hiver, du stress, de la pollution et pour certains aux excès de nourriture et au manque d'exercice, le corps, le printemps venu, a besoin d'un petit nettoyage annuel. La période idéale se situe aux alentours de l'équinoxe de printemps, soit entre le 15 mars et le 15 avril. Choisir de préférence une période de repos ou de vacances, ou un week-end prolongé
 

Que devons-nous nettoyer ?

Le froid nous ayant fait apprécier une nourriture généralement grasse, on va bien sur nettoyer le foie avec des plantes cholérétiques et la vésicule biliaire avec des plantes cholagogues. Mais comme les toxines seront libérées dans le sang, c'est le sang qui se retrouvera intoxiqué. Nous aurons donc recours à un dépuratif sanguin. La plupart des toxines du sang s'éliminant par les reins, si nous ne voulons pas surcharger leur travail, il sera sage d'ajouter quelques tisanes diurétiques et de consommer beaucoup d'eau. Notre peau, elle aussi a souffert des affres de l'hiver, profitez-en pour la nettoyer en profondeur, bien l'hydrater et la revitaliser.

La démarche idéale, le jeûne.

Idéalement et si vous êtes prêt à le faire, je vous conseillerais de commencer par un jeûne hydrique de 36 heures à 7 jours auquel on ajoutera des tisanes (sans sucre) et/ou des teintures mères, pour accélérer le processus dépuratif.
Faites précéder votre jeûne d'une période de réduction progressive de l'alimentation durant laquelle vous supprimerez successivement:

  1. Tous les produits animaux : viande, œufs, produits laitiers, poissons, fruits de mer.
  2. Tous les excitants : café, thé, sucre, sel, cacao, alcool, produits chimiques ainsi que les huiles et les graisses cuites.
  3. Les graisses et huiles crues et les oléagineux.
  4. Les céréales cuites.
  5. Les mélanges de céréales et les fruits cuits.
  6. Les mélanges de céréales et les fruits crus.

Durant cette période, consommez les aliments séparément, comme dans l'alimentation instinctive.

La période du jeûne

Pendant le jeûne, vous pouvez boire de l'eau de source et des tisanes à volonté (un litre et demi à trois litres par jour). L'eau distillée est plus efficace encore puisqu'elle permet un meilleur drainage. La faim disparaîtra généralement, après un ou deux jours de jeûne complet. Si les paliers alimentaires réductifs ont bien été respectés, votre jeûne sera le plus souvent agréable et vous ressentirez un regain d'énergie dès le 3ème jour. Arrivé là et pour continuer, il est préférable de le faire sous la surveillance d'un professionnel. 7 jours de jeûnes sont salutaires mais les effets de la dépuration peuvent être violents et entraîner une «crises de nettoyage», Cette réaction de l'organisme peut-être salutaire bien que de courte durée.

La réalimentation

Le jeûne terminé, réalimentez-vous par paliers, dans l'ordre inverse de ceux qui ont précédé le jeûne. Les mécanismes instinctifs du corps fonctionnent à merveille après le jeûne; ce qui correspond aux besoins physiologiques est attractif à la vue, au toucher, à l'odorat et au goût. Il est donc facile de se laisser guider par l'instinct alimentaire vers un fruit ou un légume.
Attention : mangez bouchée par bouchée, juste assez pour vous nourrir mais pas davantage. Au début, l'organisme ne supporte que de petites quantités de nourriture.

Contre-indications:

  1. les personnes souffrant d'insuffisances rénales;
  2. les personnes souffrant de maladie du foie;
  3. les personnes n'ayant pas beaucoup de force vitale (malades dévitalisés et épuisés);
  4. les personnes lourdement médicamentées. L'action des médicaments pris à jeun est optimisée et il y a risque d'effets iatrogènes;
  5. Les personnes souffrant de: névroses dépressives, anxiété, boulimie, anorexie;
  6. les femmes enceintes.

Si vous devez conduire, prenez de l'eau sucrée avec du miel ou coupée avec du jus de fruits
Variante: Si vous devez continuer vos activités, vous pouvez remplacer l'eau de source par le mélange suivant, qui vousdonnera l'énergie nécessaire à la poursuite de vos occupations :

3 litres d'eau + le jus de 4 citrons + 125 ml de sirop d'érable ou de miel + piment de Cayenne (dépuratif)

Démarches alternatives, les monodiètes

Durée : 6 jours
Si la perspective de ne pas manger vous fait peur, vous pouvez avoir recours aux monodiètes de saison: …

  1. pissenlit (avec boutons floraux non éclos) en salade / cuit à la vapeur
  2. asperge pointes crues ou tiges cuites à la vapeur
  3. chicorée amère en salade / cuit à la vapeur
  4. radis noir râpé, cru / suc
  5. pamplemousse fruit / jus
  6. carotte crue / cuite à la vapeur / en jus / purée
  7. fraises fruit / en jus

Compléments saisonniers possibles : jus de bouleau, prèle, miel de romarin…
Le but est de mettre au repos les fonctions digestives et assimilatrices du tube digestif car plus on mélange les aliments, moins la digestion est facile. Moins on mélange les aliments, meilleure est l'assimilation. La monodiète apporte les mêmes effets que le jeûne, mais sans frustration. Le travail digestif étant allégé, l'organisme mobilise ses forces pour se restaurer, se fortifier, se guérir au lieu d'investir son énergie pour une transformation digestive laborieuse.
Les monodiètes sollicitent l'action des organes-émonctoires et permettent d'éliminer les toxines organiques stagnant dans l'organisme et de restaurer l'énergie vitale. Les activités habituelles, sauf si elles sont très physiques, peuvent continuer durant une monodiète.

Les plantes, tisanes et teintures-mères

Pour le foie, utilisez les teintures-mères d'artichaut, de radis noir, de boldo et de chardon marie, soit en alternance, soit mélangées.

Personnellement, j'ai un faible pour le pissenlit car il est à la fois cholagogue, hépatique et diurétique. Ses feuilles font de bonnes en salade. C'est une plante de vitalité, tonique et nutritive. Le pissenlit est aussi cholagogue. Il nettoie le foie, la vésicule biliaire et agit sur la digestion. Il supporte les reins et a une action bénéfique sur la rate et le pancréas. C'est un bon dépuratif sanguin qui aide aussi à la reconstitution du sang.

Certaines plantes agissent comme dépuratif sanguin tout en ayant une action spécifique sur la peau. C'est le cas de la bardane, du bouleau blanc, du noyer noir et du trèfle rouge.

Le bouleau blanc combat les maladies de peau, les affections rhumatismales, c'est un dépuratif sanguin et lymphatique.
Autres plantes agissant comme dépuratif sanguin : Achillée mille-feuille, aloès, artichaut, aunée, bardane, bouleau, chicorée, chiendent, chou, cresson, iris versicolore, noyer noir, ortie, persil, pissenlit, raisin des montagnes, réglisse, salsepareille, saponaire, sureau, trèfle rouge…

Plantes a action diurétique

  • La verge d'or, stimule les reins. Son effet diurétique est doux, sans effet rebond ni perturbation du taux de potassium.
  • L'orthosiphon est le plus puissant diurétique naturel. Les cures doivent être courtes, 1 mois maximum. Surveillez votre potassium +++
  • Les racines de chiendent sont dépuratives du sang, diurétiques et minéralisantes.
  • Les feuilles de Cassis sont dépuratives, diurétiques et minéralisantes.
  • Les feuilles de Framboisier sont très minéralisantes, toniques et nutritives. Le framboisier favorise également une bonne circulation du sang et le nettoie. Il agit comme un régulateur sur les intestins.

EXERCICES D'ACCOMPAGNEMENT

Notre organisme est conçu pour "bouger". Une saine activité physique modérée est conseillée durant le jeûne ou la monodiète, par exemple :
Le réveil énergétique chinois, les étirements (stretching), la gymnastique douce, la marche, le vélo, les exercices respiratoires amples…

Ces activités permettent d'activer la circulation sanguine, d'oxygéner le corps, de fortifier le coeur et les muscles, d'augmenter l'amplitude respiratoire et d'assainir les poumons, en résumé de retrouver un organisme plus fonctionnel.

Bon printemps en santé !

 

Sources

  • Les monodiètes, Dr. Jean-Claude Rodet. Cours de nutrithérapie
  • Manuel de Détoxication. Christopher Vasey, Éditions Jouvance. ISBN 2-88353-010-6
  • Les cures des 4 saisons. Régine Durbec, Éditions Jouvance. ISBN 2-88353-012-2
  • La santé au rythme des saisons. Diane Bernard, Éditions Biovi. ISBN 2-923489-00-4

Internet:
http://www.passeportsante.net/fr/Therapies/Guide/ArticleInteret.aspx?doc=jeune_talschaller_c+_1996_th