Imprimer

L’Algérie veut vendre son quota de vaccin au Burkina Faso

Écrit par Le temps d’Algérie - Samira A.

Vaccin de Grippe A/H1N1 Algérie | Présentée en avril comme la pandémie la plus meurtrière du siècle, la grippe A poursuit son déclin, particulièrement en Algérie, où l'activité du virus a été très faible, d'où l'échec total de la campagne de vaccination.

A cet effet, l'Algérie a engagé des négociations pour revendre la quantité de vaccin contre la grippe A disponible, soit moins de 5 millions de doses, au Burkina Faso, où un regain du virus est enregistré. Selon des sources proches du ministère de la Santé, des négociations ont été entreprises entre la tutelle et ses homologues du Burkina Faso pour le rachat de la quantité de vaccin réceptionnée par l'Algérie durant décembre et janvier. Selon la même source, une délégation s'est déplacée en Algérie pour négocier ce marché.

Le refus des Algériens, notamment le personnel de la santé, d'adhérer à la campagne de vaccination a incité les pouvoirs publics à chercher à revendre le produit acquis auprès du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK). Il y a lieu de rappeler dans ce contexte que l'Algérie a passé la commande pour l'achat de 20 millions de doses auprès du fournisseur, avant de négocier l'abandon de 15 millions de doses, et ce, à cause du déclin de la maladie.

Le ministère de la Santé avait annoncé, il y a deux mois, que «l'Algérie a entamé des négociations avec le laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) pour ramener de 20 à 5 millions de doses sa commande de vaccin contre la grippe A».

La suite sur le site Le Temps d'Algérie