Grippe A H1N1 - REVUE DE PRESSE

Imprimer

Grippe H1N1 : La génèse

Écrit par Gérard Piquemal.

Une enquête menée par la Télévision Suisse Romande (décembre 2009)

Un reportage en trois partie sur l'origine de la grippe H1N1, C'est vraiment édifiant !

Imprimer

Grippe H1N1 : mais où est passée la pandémie ?

Écrit par Olivier Postel Vinay - RUE 89.COM.

« La pandémie de grippe H1N1 est "en pleine accélération" en France, a prévenu la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, lors d'une visite du collège Jules-Romains à Paris (VIIe arrondissement). [...] Le début [...] des vaccinations en collèges et lycées "se passe dans une période de pleine accélération de la pandémie, avec un nombre de cas graves également en augmentation et de cas, hélas mortels, aussi en pleine augmentation", a déclaré la ministre ».

Un mois après cette déclaration, faite le 25 novembre (dépêche Reuters reprise par le site Nouvelobs.com), force est de constater que c'était du pipeau. Et que la ministre, soit le savait, soit était manipulée. Il n'y a pas de pandémie, il n'y en a pas eu et, selon toute vraisemblance, il n'y en aura pas.

Imprimer

rippe H1N1 : un lot de vaccins de GSK provoque des allergies graves au Canada

Écrit par Alexandra TROUBNIKOFF (AFP) .

GENÈVE - Un nombre inhabituel de réactions allergiques "graves" à un lot de vaccins contre la grippe H1N1 du laboratoire britannique GlaxoSmithKline (GSK) a été constaté au Canada, a signalé mardi l'OMS qui maintient toutefois ses recommandations pour une vaccination massive.

"Un nombre inhabituel d'allergies graves au vaccin a été enregistré au Canada", a indiqué à l'AFP un porte-parole de l'OMS, Thomas Abraham, précisant que ces allergies concernaient un lot de vaccins produits par le groupe pharmaceutique GSK.

Imprimer

Grippe H1N1, les médias complices d’une manipulation gouvernementale

Écrit par agoravox.fr.

Le temps du bilan approche pour la pandémie grippale, ou du moins, l'épidémie car évoquer une pandémie n'a aucun sens, sauf à désigner chaque année la grippe saisonnière comme une pandémie puisqu'elle répond aux mêmes critères que la grippe H1N1 de 2009, à savoir un nouveau virus circulant et une affection à l'échelle mondiale. Le moins qu'on puisse dire est que la campagne de prévention menée par le gouvernement sous la responsabilité officielle de la ministre Bachelot, n'a pas fait l'unanimité. Pourtant, les critiques restent feutrées et l'on s'étonne que la critique n'ait pas envahi les ondes médiatiques à notre époque où la polémique est devenue l'ingrédient fondamental de la communication politique. Il suffit d'une petite phrase déplacée et les médias s'emparent de l'affaire. Alors, étrange, dira-t-on, ce silence radio sur le plan contre la pandémie déclenché et mis en place avec des moyens sans précédents pour contrer une grippe moins sévère que les précédentes qualifiées de saisonnières. De quoi susciter l'étonnement.

La suite sur le site d'AGORAVOX
Imprimer

Grippe H1N1: le député UMP et professeur de médecine Bernard Debré dénonce la gestion de l'épidémie

Écrit par AFP.

PARIS - Le député UMP de Paris Bernard Debré a regretté lundi le manque de prudence de la France dans la gestion de l'épidémie grippale, soulignant que "nous avons le tiers du Tamiflu mondial" et que "nous avons acheté 10% des vaccins du monde".

"Nous avons le tiers du Tamiflu mondial, qu'on est en train de fourguer aux pharmacies; nous avons 10% des vaccins qu'on est en train de refourguer", a déclaré sur RTL le député, également professeur de médecine.