Revue de presse

Imprimer

Une belle année de pêche se prépare

Écrit par La Dépeche du Midi.

La pêche sur LuchonLes membres actifs de l'AAPPMA du Luchonnais (association agréée pour la pêche et la protection du milieu aquatique) se retrouveront le lundi 8 mars à 20 h 30, à la Maison de la Pêche. Une assemblée générale qui reviendra sur une année 2009 très chargée.

« Nous avons eu plusieurs projets importants, constate Daniel Estrade, trésorier de l'association. Nous avons posé 53 caches en béton dans l'One, sur une distance de 600 mètres entre le quai Letulle et la rue Jean-Mermoz. Des caches qui vont constituer des abris pour les truites. Nous nous sommes aussi préoccupés des chevelus du canal d'Antignac en nettoyant le ruisseau qui longe le parking de l'usine d'eaux minérale ».

Imprimer

Ski. Une autre Luchonnaise à Vancouver.

Écrit par La Dépeche du Midi- VÉRONIQUE BAVENCOVE.

Solène en piste pour les Paralympiques à Vancouver.

solene_jambaque

Après Marie-Laure Brunet, c'est au tour de Solène Jambaqué de prendre le chemin de Vancouver pour les Jeux Para-lympiques qui se dérouleront du 12 au 21 mars.

Quadruple médaillée à Turin en 2006, la jeune luchonnaise est à nouveau en lice, après deux ans de blessure. À 21 ans, celle qui a été la plus jeune médaillée de l'histoire des Jeux Paralympiques, s'est battue contre la solitude et la douleur afin de conquérir sa qualification.

La suite sur le site de ladepeche.fr

 

Imprimer

Le bien-être fait peau neuve

Écrit par La Dépeche du Midi- VÉRONIQUE BAVENCOVE.

Thermes. Rénovation du Vaporarium.

200911061239_w350

La rénovation de l'espace Vaporarium-piscine est lancée. Les entreprises ont investi les lieux et les marteaux-piqueurs ont remplacé les transats. Une véritable course contre la montre. Tout devra être achevé pour les vacances de Noël.

« Cette rénovation est indispensable. Nous avons de gros problèmes de fuites sur les piscines, le Vaporarium n'est plus aux normes, sans compter les problèmes de l'accessibilité, explique Louis Ferré, maire de Luchon. Nous voulons, avec ces travaux, adapter le modèle économique thermal, créer une nouvelle activité et attirer une clientèle nouvelle. Nous allons utiliser le thermo ludisme afin de donner une autre image de notre ville ».

Imprimer

Les carabins découvrent les thermes

Écrit par La Dépeche du Midi- VÉRONIQUE BAVENCOVE.

Médecine. Visite des étudiants toulousains.

Les 300 étudiants en médecine ont été accueillis par la municipalité et guidés dans l'établissement par les médecins thermaux. Photo DDM, V.BQuelque 300 étudiants des facultés de médecine de Toulouse Purpan et de Toulouse Rangueil ont découvert les thermes de Luchon. Une journée d'université hors les murs, partagée entre visite de l'établissement et cours magistral.

« Le thermalisme est une pratique thérapeutique à part entière, qui apporte un complément à la médecine traditionnelle. Mais elle ne peut se développer qu'avec l'aide des prescripteurs, des médecins, confie Louis Ferré, le maire de Luchon. C'est pourquoi il me paraît indispensable de sensibiliser les étudiants à cette pratique. » Des carabins en 6e année qui sont sur le point de passer leur internat. La moitié d'entre eux deviendra des généralistes. « Nous sommes la seule faculté de France à proposer cet enseignement pratique doublé d'un déplacement en station thermale, explique Jean-Louis Montastruc, professeur à la faculté de médecine de Toulouse. Pendant longtemps, le thermalisme a été oublié par les facultés de médecine. Il est de mon devoir d'enseignant de présenter cette pratique et d'évoquer par exemple les recherches thermales engagées par l'Afreth, l'association française pour la recherche thermale. ».

Imprimer

Premières cures contre la fibromyalgie

Écrit par La Dépeche du Midi- VÉRONIQUE BAVENCOVE.

9_w350
On l'appelle la fibromyalgie. Pour la première fois cet été, les Thermes de Luchon ont mis en place un parcours de soins spécialement adapté à cette pathologie.

Douleurs musculaires intenses, mal-être, anxiété, la fibromyalgie est une maladie invalidante. « Les patients ont les mêmes soins que les autres curistes, avec en plus des ateliers dédiés, comme des soins en piscine spécialement adaptés, de la sophrologie et ils se retrouvent aussi dans des groupes de parole » explique Evelyne Aragon, infirmière aux thermes de Luchon.

Pour Colette, Josiane, Joëlle, Nicole et Henriette, c'est la première cure et le soulagement d'être enfin comprises. « Les étirements en piscine me font beaucoup de bien, soupire Henriette. Cela m'a vraiment détendue et soulagée ».